À propos

Dans la vallée des Moulins, les machines ont progressivement remplacé les hommes. Elles font en sorte que tout soit parfait pour tout le monde... au point que tous les hommes ont oublié ce que c'était de rêver...
Tous, sauf deux personnes.
L'homme-oiseau rêve de s'envoler, mais il a beau inventer sans cesse de nouvelles techniques, pas moyen d'y arriver... Anna, la couturière, elle, aimerait tant coudre des habits en dentelle de mer avec des boutons d'étoile plutôt que se contenter de faire des retouches : elle rêve secrètement de somptueux costumes.
Ensemble, ils vont montrer aux autres villageois qu'il faut croire en ses rêves et que les machines ne peuvent pas remplacer tout... En tout cas, elles ne peuvent pas fabriquer la beauté de ce que l'on crée soi-même à force de persévérance.


Rayons : Sciences & Techniques > Médecine > Spécialités médicales > Chirurgie / Traumatologie


  • Auteur(s)

    Noelia Blanco, Valeria Docampo

  • Éditeur

    Alice

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    17/01/2013

  • EAN

    9782874261831

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    40 Pages

  • Longueur

    25.6 cm

  • Largeur

    24.9 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    478 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Noelia Blanco

Noelia Blanco est la soeur de Valeria Docampo. Elles ont, à quatre mains, créé l'univers de « La
Vallée des Moulins ».

Valeria Docampo

La passion de Valeria Docampo pour l'illustration trouve sa source dans la vie de tous les jours :
les enfants, le regard d'un chien, la forme des arbres, le bruit de la pluie en automne ou les arômes
du petit déjeuner. Née à Buenos Aires en Argentine, elle étudie les Beaux-Arts et est diplômée en
Graphic Design & Visual Communication de l'Université de Buenos Aires, où elle a d'ailleurs
enseigné. Depuis 2003, elle se consacre à l'illustration de livres pour enfants, toujours à la
recherche de nouvelles techniques graphiques. En 2009, elle croise le chemin d'Alice Jeunesse, qui
lui propose d'illustrer le beau texte d'Agnès de Lestrade qu'on ne doit plus présenter : La grande
fabrique de mots, traduit aujourd'hui en plus de 20 langues des cinq continents (anglais, chinois,
espagnol, estonien, afrikaans, coréen, allemand, norvégien, etc.).

empty