Journal d'une suffragiste

Journal d'une suffragiste

À propos

« Tenir comme moi si peu de place et vouloir faire le changement le plus considérable qui ait eu lieu encore dans l'ordre social », ainsi se perçoit Hubertine Auclert au moment où elle tente d'imposer le vote des femmes dans l'agenda politique de 1883. Fille de propriétaire terrien, militante à la volonté inflexible, Hubertine Auclert (1848-1914) avait, adolescente, envisagé de prendre le voile, mais les religieuses n'avaient pas voulu d'elle. Elle se tourne vers un autre sacerdoce, la cause des femmes. Il y avait fort à faire, comme elle le confie à son journal : exclues de la citoyenneté, privées de leurs droits civils, interdites de présence dans l'espace public, soumises à un moralisme étroit, les femmes de la fin du XIXe siècle sont en outre, pour les plus vulnérables d'entre elles, souvent exposées à la prostitution. Pourquoi les hommes changeraient-ils les règles d'un jeu qui leur est si favorable ? Le combat doit commencer par le vote, selon cette pionnière du féminisme, et non par l'égalité salariale qui en découlera. Engagée dans des recherches sur les féministes de la seconde moitié du XIXe siècle, Nicole Cadène a retrouvé, à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, le Journal longtemps disparu d'Hubertine Auclert. Elle nous en livre ici une édition critique qui présente son autrice, la situe dans le mouvement féministe et ravive la mémoire de celle qui fut la première et la plus éminente suffragiste française.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782072901546

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    242 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    144 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Hubertine Auclert

Journaliste, autrice et militante féministe, Hubertine Auclert a notamment fondé le journal La Citoyenne. Docteure en histoire, chercheuse associée à l'UMR TELEMMe (AMU-CNRS), membre de l'équipe GeFeM (Genre, Femmes, Méditerranée), Nicole Cadène travaille sur l'histoire des femmes et du genre. Ses recherches sont axées sur les héroïnes de l'histoire, l'historiographie féminine, l'écriture de soi et l'histoire des féminismes. Elle prépare un livre sur Astié de Valsayre (1846-1915), fondatrice de la Ligue de l'affranchissement des femmes : Astié de Valsayre,   le féminisme est un sport de combat.

empty