Akinome

  • Dans ce carnet de voyage à spirales, les enfants pourront conserver leurs souvenirs de vacances. Chaque double-page contient une activité d'écriture, de dessin, de collage de documents récoltés sur place ou de repérage pour que les vacances deviennent ludiques et surtout durables. Car l'idée est d'adopter les bons gestes écolo. Bien sûr l'usage d'une gourde ou encore la règle des 3 R - réduire, recycler et réutiliser - sont notamment conseillés.
    Les vacances étant liées à la nature, le carnet invite l'enfant à observer et conserver une trace des arbres, fleurs (herbier), animaux autour de lui. Ce journal de bord permet aussi à son utilisateur de consigner ses souvenirs et ses humeurs du jour.

  • Fidèle aux valeurs humanistes que sont l'ouverture sur le monde et la quête de sens, cette collection explore une facette unique et originale d'un pays à travers le regard d'un ou d'une artiste. Pour la carnettiste Laura Dilé, il a fallu se déconnecter du monde moderne pour suivre un seul objectif : dessiner, observer et explorer le pays loin des sentiers battus. Au cours de deux longs séjours à la ferme, Laura travaille aux champs en échange du gîte et du couvert, ce que l'on nomme "Wwoofing".
    Une expérience authentique vécue de l'intérieur et rendue par des croquis intenses, saisis sur le vif.

  • C'est l'heure de la sieste au coeur de l'Amazonie, mais Ama ne s'assoupit pas malgré la chaleur. La forêt n'a plus la même musique et cela la tracasse. Avec stupeur, elle voit l'ensemble des animaux affolés : ils ont quelque chose de terrifiant à lui montrer ! Ama découvre une immense zone de déforestation. Elle propose alors aux animaux de se loger et de se nourir chez ces gens qui détruisent leur habitat et leur nourriture. Les résidents de la forêt trouveront-ils des solutions ? Arriveront-ils ensemble à convaincre les humains d'arrêter leur massacre ?

  • Fidèle aux valeurs humanistes que sont l'ouverture sur le monde et la quête de sens, cette collection explore une facette unique et originale d'un pays à travers le regard d'une artiste voyageuse. Audrey Marcaggi nous révèle sa rencontre amoureuse avec la Chine. Installée à Hangzhou deux années durant, l'artiste a une double vie : elle travaille le jour comme soignante à l'hôpital et consigne tous ces petits riens qui font une histoire à l'encre de Chine : matins chagrin, flâneries du soir, collectes de photos anciennes.
    Elle dessine, peint, grave, colle et nous livre ici un carnet de voyage pêle-mêle profondément intimiste.

  • Gyô est un petit garçon malicieux qui vit dans un temple shinto au Japon. Un matin, il casse un précieux vase et s'enfuit dans la forêt pour échapper aux remontrances de son père. Il tombe sur Baba-san, le grand esprit Kami (divinité vénérée dans la religion shinto). Celle-ci s'inquiète car l'hiver ne veut pas s'en aller ! Elle propose une mission à notre jeune héros afin de réparer sa bêtise : il doit récupérer son éventail volé par un kitsune (renard) maléfique qui empêche ainsi le printemps de revenir.
    Gyô va affronter ses peurs, faire preuve d'ingéniosité et de courage pour réussir vaillamment sa mission. Grâce à l'intervention d'une grue, il parvient à récupérer l'éventail magique. Le printemps revient : les saisons sont sauvées. A la fin de l'ouvrage, l'enfant pourra poursuivre l'histoire en réalisant un éventail. Découpage, collage, coloriage...

  • Mon tour du monde écolo est un atlas original et créatif qui permet aux enfants de découvrir le monde sous l'angle des grandes thématiques écologiques.
    Nous voilà partis en voyage avec nos deux héros Kami et Lili, âgés de 11 ans, à vélo, à chameau ou en bateau, à travers les différents continents du globe : l'Europe, l'Asie, l'Afrique, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud et enfin les bouts du monde (Pôles et Océanie).
    Un atlas richement illustré pour apprendre à connaître et respecter le monde, et pour y voyager de manière responsable au contact des populations locales, dans le respect de la nature.

  • Donner à voir, raconter une histoire de rencontres et de voyages, telle est l'intention de l'auteure de «Grandeur nature». Marie Stricher nous entraîne dans sa vision poétique et humaine des « 3 Stan » intimement liés, tricotant la trame serrée d'une chronique de voyage associée à ses dessins complices, réalisés in situ. Ce livre nous invite à découvrir et aimer les habitants d'Asie Centrale cultivant amabilité et hospitalité millénaire.

  • On prend soin de ce que l'on aime, et il est urgent d'aimer la nature. À travers six histoires où la nature, les animaux et les enfants sont les protagonistes, ce livre illustré soulève les principaux problèmes environnementaux auxquels nous sommes confrontés.
    Chaque histoire se termine par quelques pages documentaires pour mieux comprendre les enjeux écologiques : la mer de plastique, la déforestation, le cycle de l'eau, les abeilles essentielles pour l'écosystème, le réchauffement climatique, l'énergie.
    Cette brève explication du problème environnemental posé par l'histoire se fait à travers des graphiques et des illustrations. Que faire ? Les petits gestes apportent de grands changements. Une bonne nouvelle pour les enfants ! En présentant des projets déjà réalisés, le livre se veut être un message d'espoir à l'inverse d'une vision catastrophiste.
    Des histoires pleines de courage et d'espoir qui font comprendre aux plus petits l'importance de prendre soin de notre planète. Parce que l'avenir n'est pas écrit et que ce sont les enfants qui l'écriront.

  • Les recettes conçues par Emi Shimizu sont « BIO », «saines » et « simples » à réaliser : des plats préparés avec des produits frais à la fois biologiques et de saison que l'on trouve toujours dans les magasins près de chez soi.
    L'auteure redécouvre la fraîcheur et la qualité des algues marines cultivées en France. Les apports nutritifs des algues étant largement reconnus, la cuisinière japonaise, qui tient un blog de cuisine, s'en empare pour nous livrer 60 recettes délicieuses, triées par saison. Un doux mélange de deux cultures japonaise et bretonne qui permet de mieux utiliser et comprendre les bienfaits des algues comme la dulce, le wakamé, la feuille de nori, le kombu... Une somme de bienfaits de la nature dans nos assiettes.

  • Chaque soir, Nao regarde par la fenêtre la vie des gens. Derrière les ombres, le petit garçon imagine de belles histoires. Qui est cette jolie silhouette derrière les rideaux ? C'est ainsi que débute l'histoire de Nao qui invente des amis en papier (avion, chat, poisson, oiseau, grenouille...). Des petits tutoriels expliquent aux enfants comment réaliser ces pliages et des feuilles imprimés avec les motifs du livre sont jointes à la fin du livre.

  • Une petite fille de 9 ans, Juma, part en vacances chaque été dans la famille de sa mère.... Mais l'endroit est inhabituel ! Il s'agit d'un petit village perdu dans la forêt amazonienne. Sa maman est née dans une tribu d'Indiens Huni Kuin.
    Juma raconte ses vacances, son amitié pour son cousin Joaõ, le grand festival traditionnel qui a lieu en juillet.
    Au cours de ses vacances, elle emmène le lecteur avec elle à la découverte de la forêt (des dangers de la déforestation), des fruits, des arbres, des animaux mais aussi des traditions ancestrales de sa famille indienne:
    Le travail des plumes et des peintures corporelles.
    En résumé il s'agit d'un documentaire ludique (puisque tout y est exact) sous un angle écologique. Car en effet, il pose la question de la protection des arbres et de l'avenir des peuples autochtones.

  • « Au Japon, malgré le monde, on ne se sent jamais bousculé ni oppressé, tellement chaque individu protège sa bulle d'intimité et veille à ne pas pénétrer celle des autres, que ce soit physiquement, par le bruit ou par l'odeur...» Barbara Luel aime passionnément le Japon. Là où elle trouve l'inspiration qui fait vibrer sa palette d'aquarelliste.
    En tant qu'architecte du patrimoine, elle est soucieuse de chaque détail : le secret d'un jardin intérieur, le linge qui sèche, les stores en bambou, les garde-corps des balcons, les marquises des magasins, le tout relié par les fils électriques et parsemé de fleurs et de plantes.
    « Un délice à dessiner et à regarder », nous dit l'auteure.

  • Les mots et les couleurs d'un artiste voyageur Fidèle aux valeurs humanistes que sont l'ouverture sur le monde et la quête de sens, cette collection explore une facette unique et originale d'un pays à travers le regard d'un artiste.
    Pour l'aquarelliste Michèle Adaoust et l'écrivaine Anne Terral il s'agit du Japon zen. De leur errance dans les temples, les jardins de mousse ou minéraux, au milieu des lanternes, des gingkos et des kamis, elles nous font découvrir un éventail de croyances et de rituels profondément liés à la nature.

  • Alexandre Sattler fait partie de la mouvance des photographes voyageurs. Il utilise l'écriture photographique pour saisir la beauté de l'humanité. Fondateur de l'association Regard'Ailleurs, il aime transmettre par ses images des valeurs de solidarité et d'unité entre les peuples. Les éditions Akinomé publient un beau livre photos qui rendra hommage à la Doyenne du Monde. Ce livre se veut être une ode à la sagesse à travers des citations inspirantes et des contes asiatiques.
    Deux amis photographes, Alexandre et Pejan, partagent leurs regards et une même envie : celle de mettre en avant la beauté de l'humanité.

  • Inspirée par le Japon, l'auteure déroule son histoire dans un village de pêcheurs, où vivent nos héros Izumi et son fils Okito. Chaque jour, Izumi rapporte quelques rares et précieux poissons à la maison. Ces poissons extraordinaires sont dorés, on les appelle «takara». À la suite d'une tempête, Izumi découvre une crique miraculeuse. Commence alors une période de surpêche qui peu à peu fait disparaître les fonds marins, faune et fore comprises. Le héros vieillissant et pris d'un immense regret vit désormais isolé, près de sa crique. Chaque jour et durant de longues années, il entreprend de la nettoyer, jusqu'au jour où son fils découvre en plongeant dans la mer des étoiles de mer, des algues blondes et ses chers poissons dorés enfin de retour.

  • Les mots et les couleurs d'un artiste voyageur Fidèle aux valeurs humanistes que sont l'ouverture sur le monde et la quête de sens, cette collection explore une facette unique et originale d'un continent à travers le regard d'un artiste.
    Delphine Priollaud-Stoclet aime les rues asiatiques qu'elle croque avec gourmandise. Son regard acéré de peintre et de poète nous donne envie de bouger : « Réchauffant mes doigts engourdis avec une canette de café brûlant achetée à une de ces innombrables vending machines qui ponctuent les rues de Tokyo, j'esquisse d'un délicat trait vermillon les balustres ajourées du Tsukudako Bridge. »

  • Au Corps de l'Inde

    Simon

    Au Corps de l'Inde est un récit de voyage illustré. On y trouve la philosophie du voyage d'un précurseur, son humour, son empathie pour les peuples et sa griffe de dessinateur attaché à exprimer le foisonnement indien avec les moyens les plus réduits, des encres sépia à la plume et au pinceau.

  • Ce livre de cuisine propose 60 recettes : 15 par saison (tout comme le premier volume de la collection «Cuisine & moi», L'ayurvéda dans mon assiette). L'idée est constituer des repas complets en créant des assiettes à la façon des «mandalas». Joelma permet à tous ceux qui veulent se nourir sainement ses propres créations culinaires : céréales, légumineuse, légumes et crudités, assaisonnement et caviars d'oléagineux. Ses assiettes, ou bols «tout en un», sont accompagnés des superaliments aux vertus bénéfiques pour la santé, et reconnus par tous les naturopathes et adeptes de médecine naturelle. Les principaux sont : açaï, acerola, spiruline, cacao, curcuma, noix de coco, nopal, maca, griffe du chat. Joelma pratique une «cuisine intuitive», très créative, elle s'inspire de la forêt amazonienne où elle puise toute son énergie et certains superaliments. Elle vit aujourd'hui en banlieue parisienne où elle trouve tous les ingrédients biologiques et de saison dont elle se sert dans ses recettes.

  • L'Ayurvéda recommande l'utilisation d'épices et de légumes pour stimuler la digestion : la nourriture que nous mangeons doit contenir 6 goûts (sucré, salé, aigre, amer, piquant, astringent). Les épices sont une façon savoureuse d'accomplir cette règle. En utilisant les produits de chez nous - donc faciles à se procurer - Cécile, tout en recommandant d'acheter bio, nous livre des recettes saines, inspirées et qu'elle transforme avec talent et saveur.

  • Découvrez le beau livre Amazonia de Valérie Aboulker, Stéphanie de Bussierre et Emmanuel Gazeau dans notre collection Carnets de voyage.

    Egalement, pour la première fois dans nos livres de voyage, plus de 40 pages entièrement consacrées au photo-reportage.
    D'abord plonger au coeur de la forêt amazonienne. Pour cela, notre carnet de voyage dépeint un moment exceptionnel.
    Il s'agit du grand rassemblement annuel des indiens Huni Kuin de Caucho (état de l'Acre). Car nous y étions !

    Juillet 2018, une dessinatrice, un photographe et une géographe embarquent pour un séjour exceptionnel chez les Indiens Huni Kuin. Et le programme fut dense : peintures corporelles mais aussi marchés d'artisanat ou encore tir à l'arc ou découverte des plantes qui guérissent. Par ailleurs, ce livre rend surtout un hommage appuyé à la Forêt.
    En premier lieu, aux pajés, les savants ceux qui connaissent les traditions et les médecines ancestrales. Et il rend également hommage aux peuples indigènes eux-mêmes qui luttent en tant que « gardiens de la Forêt ».

    Amazonia est le premier Carnet de voyage sur l'ethnie Kaxinawá (ou Huni Kuin). Ces Amérindiens vivent des deux côtés de la frontière, entre Brésil et Pérou. Ainsi, parmi ces villages qui longent les rivières Purus, Tarauacá ou Muru se trouve Igarapé do Caucho. Là où les auteurs ont demeuré auprès des Indiens.

    Par ailleurs, Amazonia souhaite avant tout inviter le public français à tourner son regard vers la plus grande forêt du monde. En effet, nous devons tous nous interroger sur les récents événements et les dangers de la déforestation. C'est l'une des causes majeures et avérées de la crise environnementale.

  • Une oeuvre unique, réalisée et écrite par Simon entre 2005 et 2013.
    Une aventure graphique et humaine à travers toute la Chine rassemblée dans un livre d'art.
    À partir d'une oeuvre originale constituée d'une trentaine de carnets de voyage (dont 7 grands formats 32 x 42 cm), une sélection des plus belles doubles pages est présentée et mise en scène, accompagnée d'un récit épique, nourri d'anecdotes et plein d'humour.

  • Le petit arbre voyageur

    Simon

    • Akinome
    • 13 Octobre 2017

    "Je voudrais partir en voyage moi aussi ! Pourquoi je suis obligé de rester planté là toute ma vie comme un clou dans une planche ? J'en ai assez d'être un enfant arbre, disait-il. Je voudrais toucher les nuages... Eh bien, puisque c'est comme ça, je pars :" Simon, conteur d'histoires et peintre, raconte aux enfants à partir de 6 ans, les épopées du Petit Arbre voyageur. Parti à la découverte du monde, le Petit Arbre va de rencontre en rencontre (plus d'une vingtaine d'arbres : Chêne, Orme, Platane, Saule pleureur, mais aussi palmier, baobab, etc...
    Il cherche à connaître "ses racines", son identité. C'est en vivant plein d'aventures extraordinaires et en dialoguant avec les arbres du monde entier que le Petit Arbre va apprendre qui il est. Ce conte aux allures "à la Prévert" évoque la différence, l'identité, l'ouverture aux autres.

  • Ou cours-tu, Phany ?

    Simon

    • Akinome
    • 12 Septembre 2018

    En cette rentrée 2018, Simon publie un album pour enfants, peint à l'encre (encre de chine, encres de couleur), pour illustrer l'histoire d'une petite fille, Phany, née aveugle, au Cambodge. Toutefois, son handicap ne l'empêche pas de courir dans la forêt dès qu'elle le peut. Un jour, elle rencontre un arbrisseau tout sec et lui redonne vie en l'arrosant régulièrement. Une étrange amitié grandit entre eux au fil du temps. Mais Phany doit arrêter l'école pour travailler dans les rizières. Jusqu'au jour où... la mystérieuse déesse cachée dans l'arbre lui prédit qu'elle verra bientôt un grand ciel tout vert...
    (histoire complète en annexe)

  • Au cours de ses quatre périples au Cambodge, entre 2013 et 2018, Simon s'est plongé dans la magie des temples et des arbres avec sa plume et ses pinceaux ; il en rapporte un récit haut en couleur où s'entrelacent mots et images. Après Voyages d'encre (Carnets de Chine 2005-2013), doublement primé, Akinomé publie à l'automne 2018 un deuxième grand carnet de voyage par Simon, voyageur passionné par l'Asie, conscient du grand bouleversement écologique que vit actuellement notre planète. Simon explore de nouvelles textures et une gamme très colorée pour évoquer cette nature tropicale foisonnante. Mais surtout, il lance un cri d'alerte en faisant un parallèle entre la disparition d'une civilisation brillante et le monde d'aujourd'hui pris en étau entre la crise climatique, migratoire et environnementale...

empty