Gaia

  • Le jour avant le lendemain

    JoRn Riel

    Une vieille femme, Niniok, et son petit-fils Manik sont restés tous les deux sur une île pour veiller au séchage de la viande et du poisson. L'hiver venu, leur tribu ne vient pas les chercher. Serait-il arrivé quelque malheur ? Niniok est terrifiée à l'idée qu'ils soient les seuls êtres vivants sur terre. Plus encore, que Manik soit bientôt le dernier. Abordant un épisode méconnu du passé du Groenland, Jørn Riel, l'auteur des fameux racontars arctiques, nous conte une histoire cruelle et tragique, où mythes et poésie s'entremêlent. Prix de la littérature nordique et prix Millepages 1998. 

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'île

    Sigridur Hagalin Bjornsdottir

    Il arrive que se produisent des choses qui rassemblent l'humanité tout entière. En l'espace d'un instant, les êtres humains sont plus proches, et chacun se rappelle l'endroit où il se trouvait quand il a appris la nouvelle. Dans un fjord isolé d'Islande, un homme se souvient comment toute communication avec le monde extérieur fut soudain coupée, comment réagirent le gouvernement, les médias, la population. Nationalisme, repli sur soi, peurs ancestrales - y compris celle de la faim. Une montée en tension vertigineuse.

  • Avec son parapluie pour seule épée de justice, l'inébranlable curé Pollesøn débarque au Groenland, histoire de ramener dans le giron de la morale ces brebis égarées que sont les chasseurs du nord-est... et il y a du pain sur la planche !

  • Nos chasseurs du nord-est du Groenland se prélassent au soleil : c'est la morte saison de l'été groenlandais. On cause, on lézarde. Mais le bateau annuel fait, contre toute attente, une deuxième apparition. Les chasseurs voient débouler Lady Herta, aristocrate et aventurière, qui s'est juré de rapporter des cornes de boeuf musqué à une société de bienfaisance et a décidé de monter un safari... épique.

  • La nuit polaire est longue au Groenland. Pour la meubler, les chasseurs disséminés sur le désert de glace se racontent leurs aventures, véridiques ou pas, leurs racontars, devant une bouteille de schnaps. Un soir, à court d'idées, Mads Madsen invente Emma. Qui prendra vie d'une manière assez imprévisible.

  • Halvor est de retour. Oui, celui-là même qui avait un soir de Noël mangé son compagnon Vieux-Niels, confondu avec son cochon. Mais, diable, ce n'est plus le même homme : après un séjour en hôpital psychiatrique, il a fait le séminaire... et retrouve ses compagnons du Cercle Polaire, le Comte et son élevage de boeufs musqués, et Lasselille qui en pince pour une fille de la Préhistoire.

  • Où l'on découvre entre autres que Fjordur, l'Islandais mal dégrossi, cultive une passion qui a à voir avec de la laine et des aiguilles... Une passion cachée que les autres n'auront de cesse de trouver.

  • À  la question "Êtes-vous mariée?" l'auteure du «Mec de la tombe d'à côté» clame volontiers : "Je suis entre deux mariages..." Ces «Petites histoires» pleines de malice et de dérision vous le diront, on a toujours mille et une raisons de divorcer - ou de le regretter !

  • Cent ans

    HerbjoRg Wassmo

    «Cent ans» est le roman de trois générations de femmes, leurs vies, les hommes qu'elles voulaient et les hommes qu'elles ont eus, les enfants auxquels elles ont donné naissance. C'est aussi l'histoire d'une petite fille qui se cache au grenier pour l'éviter, lui. Elle a un crayon jaune qu'elle taille avec son couteau de poche et qui lui sert à écrire. À survivre.

  • La maison de mes pères

    JoRn Riel

    L'enfance, l'adolescence et les premiers émois d'Agojaraq, entouré de sa nourrice et de ses cinq pères possibles, dans le Grand Nord Canadien. Il y a Louis, le cuisinier français ; le père Brian, escroc devant l'éternel ; Ivitaq le vieux chaman un peu dépassé par l'évolution des mentalités.

  • 1982. Rasmus vient d'avoir son bac et quitte la Suède profonde pour la capitale. À Stockholm, il va pouvoir être enfin lui-même. Loin de ceux qui le traitent de sale pédé. Benjamin est Témoin de Jéhovah et vit dans le prosélytisme et les préceptes religieux inculqués par ses parents. Sa conviction vacille le jour où il frappe à la porte d'un homme qui l'accueille chaleureusement, et lui lance : « Tu le sais, au moins, que tu es homosexuel ? » Rasmus et Benjamin vont s'aimer. Autour d'eux, une bande de jeunes gens, pleins de vie, qui se sont choisis comme vraie famille. Ils sont libres, insouciants. Or, arrive le sida. Certains n'ont plus que quelques mois, d'autres quelques années à vivre.
    Face à une épidémie mortelle inconnue, toutes les politiques sociales ou sanitaires du « modèle suédois » échouent. Les malades séropositifs sont condamnés à l'isolement et à l'exclusion.

    Roman traduit du suédois par Jean-Baptiste Coursaud et Lena Grumbach.

  • Au-dessus de la ville blottie dans le soir s'annonce l'orage. Un voile bleuté se tend et l'obscurité descend sur Reykjavík. De l'artisan sellier à la femme du pasteur, tous suspendent l'histoire qu'ils racontent avec art, et prêtent l'oreille pour écouter le silence. Guetter le tonnerre au loin. Jusqu'aux gouttes de pluie.
    Le réalisme magique islandais à son sommet.

  • Olga et Wladimir Kaminer guident dans la joie et la bonne humeur le lecteur dans les cuisines de l'ex-URSS et invitent le profane à s'identifier à ces régions et à ces peuples. Des rencontres inoubliables avec la cuisine soviétique et des recettes originales, réhaussées avec humour par les illustrations de Vitali Konstantinov : un vrai régal !

    Traduit de l'allemand par Max Stadler et Lucile Clauss.

  • Transcolorado

    Catherine Gucher

    Au-dessus des grandes plaines du Colorado, le ciel est immense, et souvent trop bleu. Pour chasser les mauvais souvenirs et les angoisses qui montent, une femme prend le Transcolorado jusqu'à l'arrêt des quatre montagnes. Et puis elle revient.
    C'est une femme cabossée par la vie, au moins autant que les vieux pick-up qui traînent par ici. Elle vit de ce qu'elle glane dans les champs, de sa pension qu'elle va chercher chaque mois au bureau des postes et télégraphes. Et de cafés-whiskys.
    Le jour où Tommy avec sa balafre passe la porte du bar du bout de la route, elle sait que quelque chose s'avance qui peut changer un bout de son existence.

  • Imaqa

    Flemming Jensen

    Martin, un professeur danois, obtient sa mutation au Groenland et se retrouve à Nunaqarfiq, à 500 km au nord du cercle polaire. Il y trouve ce qu'il cherchait, aventure, immensité, amour. Et le choc des cultures, face aux aberrations d'un système éducatif colonisateur. Un roman à l'humour pétillant.

  • Sanderling

    Anne Delaflotte Mehdevi

    En voyage dans les étendues du Grand Nord, Landry s'attarde. Ses collègues paysans sont déjà rentrés et ont repris le rythme des cultures. À part la terre, rien n'attend Landry au pays. Et la terre, qu'attend-elle de lui ? Lorsqu'il rentre au bercail, c'est avec des envies de changement. Mais un nuage de cendres s'épaissit dans le ciel, annonciateur de bouleversements bien plus grands, pour l'homme comme pour le sanderling, un oiseau migrateur que Landry guette comme on espère le retour des saisons. Sur le monde paysan et ses évolutions, sur la solidarité face à la catastrophe naturelle, un roman charnel.

  • Et un jour de plus

    Jonas Gardell

    Et un jour de plus est passé, ne reviendra jamais. Pia a trente ans, autant dire qu'elle est vieille. Elle voudrait juste un mec chouette avec qui parler, qui la fasse rire, et qui ne soit pas homosexuel. Est-ce beaucoup demander ? Le portrait acide et percutant de Pia, Anna et Håkan, mariés depuis dix ans, Henning soixante-quatorze ans... qui s'interrogent avec humour sur le sens de leur existence : se résume-t-il vraiment à farfouiller au rayon frais jusqu'à trouver la date limite la plus éloignée ?

  • Cher Gabriel

    Haldfan W. Freihow

    "Cher Gabriel" est une lettre intime et émouvante d'un père à son fils autiste. Avec beaucoup d'amour, de dignité, et un réel espoir, H.W. Freihow met en lumière une relation complexe et un amour inconditionnel. Son récit prend pour écrin une maison familiale nichée sur les pentes verdoyantes et sauvages de la côte norvégienne.

  • Sur les chemins de Chine

    Clara Arnaud

    Clara a vingt et un ans lorsqu'elle part en Chine. Pas la Chine de Beijing et des JO, mais celle du Grand Ouest : parcourir à pied le pays ouïghour et les plateaux tibétains, avec deux chevaux pour seuls compagnons, les fidèles Zephyr et Eole. Un voyage au bout de soi tissé de rencontres magnifiques aux confins de la Chine.

  • Une presse enthousiaste, des libraires conquis, un déferlement de commentaires d'internautes sur les blogs... Force est de constater que l'histoire de Désirée et Benny séduit, amuse et émeut les lecteurs ! Ou comment vivre une passion dévorante quand on n'a rigoureusement rien en commun... Tendre et cocasse.

    Traduit du suédois par Lena Grumbach et Catherine Marcus.

  • La Finlande, longtemps sous domination suédoise, est un grand-duché de Russie en 1905. Elle gagne son indépendance en 1917, et sera le théâtre d'une véritable guerre civile. Dans les artères de la ville d'Helsinki, autrefois appelée Helsingfors, de jeunes gens croisent leurs destins : prolétaires, bourgeois, femmes libres, sur fond de prohibition, de jeux Olympiques, d'art photographique. Un passionnant concentré de vie, les balbutiements d'une nation.

  • Les petits et grands tracas de Jóhann Pétursson, enfant des quartiers populaires de Reykjavík dans les années 60. Le jour où il donne un coup de marteau sur la tête d'Óli, il ne tarde pas à regretter son geste. Mais ce n'est pas sa faute si Óli a placé sa tête sur le chemin du marteau. C'est la faute de son père qui n'a pas rangé le marteau, la faute du marchand de marteau, la faute du fabricant... D'une écriture simple, incongrue et débordante, Einar Már Guðmundsson nous place au coeur de l'univers du jeune Jóhann où l'imagination anime chaque détail. Notre héros saupoudre avec gourmandise son récit de digressions et mêle à ses rêves éveillés des anecdotes racontées avec une jubilation naïve.

  • Hors-service

    Solja Krapu

    Eva-Lena a une petite vie bien rodée, avec maison, enfants, mari et collège. Elle est parfaite, mais un peu hystérique dès qu'on vient changer son planning. Un vendredi soir, elle enfourche son vélo pour aller faire des photocopies au collège. Ça l'avancera pour lundi ! Sauf qu'elle se retrouve enfermée dans le local de la photocopieuse. Pour tout le week-end ?

empty