Gaia

  • Quelle chance d'être obligé de se lever la nuit pour des besoins physiologiques ! C'est l'occasion de donner libre cours à ses pensées sans risquer d'être dérangé. Si l'on n'est pas censé filer à la cuisine pour une collation de nuit, alors pourquoi les frigos ont-ils une lampe qui s'allume ? Grâce au rituel qui s'installe, notre homme va désormais pouvoir philosopher en paix et régler pas mal de questions, de l'existence de Dieu à la guerre en Irak. Rien que ça.

  • Imaqa

    Flemming Jensen

    Martin, un professeur danois, obtient sa mutation au Groenland et se retrouve à Nunaqarfiq, à 500 km au nord du cercle polaire. Il y trouve ce qu'il cherchait, aventure, immensité, amour. Et le choc des cultures, face aux aberrations d'un système éducatif colonisateur. Un roman à l'humour pétillant.

  • Maurice et Mahmoud

    Flemming Jensen

    • Gaia
    • 5 Avril 2013

    Maurice est un expert-comptable doté d'un indécrottable humour danois et en pleine procédure de divorce. Mahmoud, son assistant, est un jeune musulman un peu geek sur les bords, qui n'a jamais vraiment eu de copine. Le premier est cynique et désabusé, le deuxième idéaliste et romantique. Le premier ne peut s'empêcher de persifler, le deuxième s'efforce de ne pas le prendre mal. Le premier habite chez le deuxième depuis que sa femme l'a mis dehors.
    Entre frictions culturelles et religieuses, préjugés et décalages générationnels, Flemming Jensen livre un pamphlet sur ce qui tant bien que mal nous rapproche les uns des autres.

  • Max est un homme politique de haut vol. Max est un génie, il est malin et s'en sort toujours. Il est le spin doctor du personnage le plus important du Danemark. Seulement cette fois, Max a assassiné son meilleur ami, qui est aussi, accessoirement, le Premier ministre.
    Par quel plan génial pourra-t-il se tirer d'affaire ?
    Alors Max raconte toute l'histoire à un braqueur de banque.
    On rembobine.
    D'abord, pourquoi Max et Tom se sont-ils retrouvés tard le soir dans une baraque de locations de kayaks ? Pourquoi, sinon pour trouver des solutions à un obscur problème.
    Quel problème, sinon un incident hautement diplomatique ?
    Le gouvernement est en pleines négociations internationales, et Tom a chargé Max de surveiller le ministre des Affaires étrangères, un abruti fini. C'est pourquoi, fait rarissime, Tom est seul avec le secrétaire d'État américain pour traiter du projet de rénovation du radar de Thulé, au Groënland. La femme de Tom, en pleine crise existentielle et surtout complètement désoeuvrée, le dérange alors qu'il est en réunion pour exiger une escorte : elle a besoin de gros bras pour aller s'acheter un sofa chez Ilva. Les budgets ont justement été restreints - la rigueur - et la police manque d'effectifs. Pour se débarrasser de sa femme, Tom cède et lui octroie quatre agents de sécurité qu'il prélève sur la surveillance de l'ambassade de Turquie.
    Mal lui en prend.
    Ce jour-là, le match Suède-Danemark bat son plein. Avec son lot de fautes et de penaltys abusivement attribués.
    Ça dégénère en émeute. Quel rapport avec le sofa de Lajla ? L'arbitre était turc. Et l'ambassade brûle.
    Les tabloïds s'emparent de l'affaire.
    Voilà pourquoi Max et Tom se retrouvent derrière les kayaks pour parlementer.
    Mais c'est lorsque Tom s'énerve et annonce à Max qu'il entend désormais se passer de ses services que se produit le drame. Max se saisit d'une arme et frappe. Tom est mort.
    Une arme à portée de main, au Danemark, pays paisible s'il en est ? On a du mal à le croire. Ce que le commun des mortels ignore, c'est qu'une bouteille de Glenfiddich 30 ans d'âge constitue une excellent « objet contondant », comme on dit dans les rapports d'autopsie. Eh oui.
    À ce stade, le suspense est à son comble : la bouteille s'est-elle brisée ? Quel gâchis ce serait. Mais les amateurs de whisky savent que les distilleries de Dufftown utilisent un verre plus qu'épais. Autrement dit incassable.
    Alors, pourquoi Max et Tom s'étaient-ils rendus à leur rendez-vous secret avec un Glenfiddich 30 ans d'âge, en verre incassable, et pas avec un banal Johnny Walker ?
    La suite nous le dira.
    On rembobine.
    Flemming Jensen nous offre un roman décalédont la construction burlesque et le ton hilarant, accompagnent le suspens et les rebondissements, sur fond de satire politique. Rafraîchissant et surprenant.

empty