Catherine Panchout

  • Hydra

    Catherine Panchout

    Hydra est une magnifique et célèbre île grecque du golfe Saronique, située au sud d 'Athènes, dans la mer Égée, en face de la péninsule de l'Argolide. Ses marchands et ses armateurs ont fait la fortune de l'île à partir de la fin du XVIII' siècle, puis ont joué un rôle déterminant au moment de la guerre d'indépendance. Ils y ont construit des maisons simples et élégantes qui conservent toutes une atmosphère unique. Catherine Panchout a visité et photographié ces maisons pendant douze années, et elle réunit pour la première fois l'ensemble de ses photogra· phies dans un bel ouvrage.
    Les anecdotes racontées par les habitants de ces maisons se superposent par fragments à la perception de cette ville, énigmatique lorsqu'on y arrive pour la première fois. Les mêmes histoires reviennent toujours: leur coup de foudre pour J'île et le charme de la maison auquel ils n'ont pas résisté, la magie des couchers de soleil lorsque la lumière devient rose et mauve et que la silhouette du Péloponnèse se dessine en ombre chinoise derrière les nombreux îlots, la poésie du port lorsque les centaines de petites lumières s'allument de toutes parts, les sou· venirs inoubliables des soirées éclairées aux bougies et lampes à huile lorsque l'île était sans électricité. Tous ont préservé J'âme des maisons et la mémoire des lieux avec beaucoup de simplicité, le mobilier trouvé à l'intérieur a souvent été gardé tel quel, et le temps semble s'être parfois arrêté . ..
    Catherine Panchout est photographe depuis 1982. Elle a collaboré avec de prestigieux magazines de mode et de décoration (Interiors, L'OEil, Côté Ouest, AD ... ) avant de se consacrer à des reportages sur les univers d 'artistes et sur l'architecture et la décoration.

  • Catherine Panchout avait déjà photographié les ateliers des grandes artistes « pionnières » du XXe siècle.
    Elle a poursuivi ce travail avec les artistes de ce début du XXIe siècle.
    À travers les vues des ateliers, la documentation des activités, les portraits de vingt-cinq artistes majeures, elle nous livre une vision prenante de la diversité et de la vitalité de l'art aujourd'hui.
    Yves Michaud, philosophe et critique d'art, a rédigé les textes qui accompagnent ses photographies et permettent de situer chaque artiste.
    Les « Authentiques » ?
    Oui, par leur engagement, par leur peu d'intérêt pour les postures, pour la diversité de leurs choix.
    Et ce sont toutes... des artistes femmes dans un monde de l'art dont la mise à jour « gendrée » a bien avancé - et à laquelle ce livre contribue.

    Avec : Lydie Arickx, Élisabeth Ballet, Rina Banerjee, Valérie Belin, Carole Benzaken, Béatrice Casadesus, Hélène Delprat, Valérie Favre, Gloria Friedmann, Monique Frydman, Claire-Jeanne Jezequel, Marina Karella, Laurie Karp, Catherine Lopes-Curval, Federica Matta, Gabriela Morawetz, Shirin Neshat, Françoise Pétrovitch, Alexandra Roussopoulos, Michaële -Andrea Schatt, Kiki Smith, Barbara Thaden, Agnès Thurnauer, Tatiana Trouvé, Sophia Vari.

  • Cet ouvrage est avant tout un hommage dédié à onze femmes artistes, à travers leur portrait, immergées dans leur travail quotidien, dans leur lieu de prédilection : l'atelier.
    Geneviève Asse, Etel Adnan, Pierrette Bloch, Geneviève Claisse, Parvine Curie, Sheila Hicks, Shirley Jaffe, Véra Molnar, Aurélie Nemours, Judith Reigl, Marta Pan, sont toutes de la même génération, celle qui les a fait naître avant la deuxième guerre mondiale, celle qui les a fait atteindre leur maturité artistique dans les années 50 et 60, celle qui les fait resurgir après l'an deux mille dans les musées et les galeries, à la fin de leur vie.
    L'autre lien qui les rassemble est celui de l'abstraction, de toutes les sortes d'abstractions car sous cette étiquette se cache autant d'approches artistiques et de possibilités d'expression qu'il y a d'artistes. Parmi elles, nombreuses sont celles qui se sont affirmées, pour ou contre, la seconde École de Paris qui régnait alors sur l'art. Aucune n'est cependant une « figurative » ou, comme le sera majoritairement la génération suivante, aucune n'exprime le quotidien, le ressenti, la révolte, le constat du monde, ou la réinvention du « je » et du corps de la femme. Toutes les femmes de cet ouvrage ont plutôt tenté de s'extraire du réalisme, de fuir toute manifestation d'introspection personnelle, de pathos ou de désordre sociétal.
    Ce livre, initié il y a une dizaine d'années avant qu'elles ne soient aussi célébrées et présentes dans les plus grands muséeset collections privées, se veut le témoignage léger et attrayant de quelques instants volés, bribes de conversations, moments de détente, souvenirs émus, imprégnés d'odeurs, de lumières changeantes, de couleurs, de rires et de silences, dans l'intimité de l'atelier.

empty