Angela Davis

  • « Ce livre d'Angela Davis est, pour moi, une révélation et une véritable rééducation. » (Toni Morrison) Blues et féminisme noir explore l'oeuvre de deux blueswomen quelque peu oubliées : Gertrude « Ma » Rainey (1886-1939) et Bessie Smith (1894-1937). La première incarne le blues traditionnel, la seconde, le blues classique. Dévalorisée par les spécialistes du blues et du jazz - qui sont en général des hommes blancs -, l'oeuvre de ces chanteuses porte un message spécifique : elle affirme la place et les revendications d'autonomie des femmes noires américaines.
    En analysant et en contextualisant les paroles de leurs chansons, Davis met en évidence les prémices du féminisme noir et les signes avant-coureurs des grandes luttes émancipatrices à venir. Elle montre que Ma Rainey et Bessie Smith furent les premières rock stars de l'histoire de la musique : or elles étaient noires, bisexuelles, fêtardes, indépendantes et bagarreuses.
    Elles posèrent les bases d'une culture musicale qui prône une sexualité féminine libre et assumée, qui appelle à l'indépendance et à l'autonomie des femmes aux lendemains de la période esclavagiste, en revendiquant avec détermination l'égalité de « race » et de genre.
    Cette réflexion s'étire aux années 1940 en évoquant l'oeuvre de Billie Holiday (1915-1959). Angela Davis réhabilite la conscience sociale de cette chanteuse d'envergure, trop souvent présentée sous le simple prisme des turpitudes de sa biographie.
    Blues et féminisme noir propose une histoire féministe et politique de la musique noire des années 1920 aux années 1940.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La prison est-elle obsolète ? Nouv.

    Comment et pourquoi plus de deux millions d'américains sont aujourd'hui derrière les barreaux ? Comment les entreprises font-elles profit du système carcéral ? Quels sont les mécanismes qui conduisent à criminaliser les communautés de couleur et à désaffilier politiquement de larges franges d'électeurs dans les minorités ?
    Pour Angela Davis, l'incarcération aux États-Unis, est un instrument de la ségrégation raciale, fondée sur une économie d'exploitation.
    Elle critiquait déjà dans Les Goulags de la démocratie un système qui s'obstine à bâtir des complexes pénitenciers gigantesques sur les ruines tenaces d'un passé esclavagiste et d'une idéologie raciste et inégalitaire. Elle démontre ici comment les mouvements sociaux ont transformé ces institutions sociales, politiques et culturelles et ont converti en norme des pratiques intenables. Elle argumente sans détours en faveur de la désincarcération et plaide pour une société unie et sans enfermement.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En un demi-siècle, depuis les lois sur les droits civiques aux États-Unis, le combat pour la libération emmené par les luttes noires américaines a pris une dimension internationale ; il a joué à la fois le rôle de révélateur des grandes injustices et de catalyseur des espérances du moment.
    Angela Davis a été un témoin majeur de ce demi-siècle. Militante communiste et proche des Black Panthers dès 1968, elle accompagne la radicalisation des mouvements noirs et leur engagement sur une multiplicité de fronts, de la guerre du Vietnam à la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud.
    Ce recueil d'entretiens et de textes inédits d'Angela Davis donne à voir cet engagement sans trêve pour la libération.
    Figure iconique et mondialement reconnue, le parcours et l'engagement d'Angela Davis sont bien connus en France - notamment à travers son Autobiographie (récemment rééditée) - tout comme sa lutte contre l'enfermement et la prison, déployée dans Les Goulags de la démocratie.
    Ce recueil d'articles et d'entretiens rassemble des textes et interventions contemporaines d'Angela Davis. Derrière une grande pluralité d'enjeux se dégagent deux grandes thématiques.
    Davis y décrit d'abord la violence d'État et l'oppression comme des phénomènes mondiaux :
    Elle souligne ainsi la porosité entre l'oppression des Palestiniens et l'incarcération en masse des Africains-américains, ou encore les liens entre les violences policières et la guerre sans fin menée au Moyen-Orient. Depuis sa perspective états-unienne, Angela Davis revient ainsi sur une série d'événements qui ont scandé la dernière séquence de la politique d'émancipation : les mobilisations autour de Ferguson, puis le mouvement Black Lives Matter contre les violences policières racistes, condensent un plus large spectre de résistances à l'échelle du monde.
    D'autre part, le livre trace une continuité entre les luttes du passé et les luttes présentes.
    On y rencontre d'abord les grandes figures ou séquences des luttes africaines-américaines :
    Non seulement Malcolm X et les Black Panthers, mais aussi la guerre de Sécession et W.E.B Du Bois. Davis rappelle ainsi combien ces luttes se sont nourries des luttes de libération en Asie, en Afrique, en Amérique latine, et les ont inspirées en retour.
    Mais ce livre porte aussi un regard optimiste sur les formes émergentes de résistance, et sur la capacité des nouvelles générations à reprendre le flambeau d'une lutte sans frontières contre l'injustice et l'oppression.

  • Voici, enfin disponible en édition de poche l'essai majeur d'Angela Davis, figure emblématique des luttes pour les droits civiques aux États-Unis depuis les années 1960.

    Dans "Femmes, race et classe", Angela Davis, historienne et militante, retrace avec brio les liens entre féminisme, antiracisme et lutte des classes, à travers l'histoire des femmes, des noir-e-s et de leurs luttes aux États-Unis du XIXe siècle aux années 1970. Elle analyse aussi bien les écueils provoqués par le racisme dans le mouvement féministe américain blanc que la misogynie au sein des mouvements révolutionnaires noirs et montre comment des premiers liens se sont établis entre le féminisme naissant et la lutte pour l'abolition de l'esclavage, avant de se distendre face à la pression d'adversaires politiques qui cherchent à diviser les luttes. Redonnant vie à des figures politiques majeures méconnues en France, comme Sojourner Truth et son célèbre « Ne suis-je pas une femme ? » qui interroge la place des femmes noires dans la société, "Femmes, race et classe" est un essai dense et fondateur. Soulevant la question des contradictions à dépasser entre les oppressions spécifiques, il trouve aujourd'hui une actualité centrale avec les débats contemporains sur le féminisme dit « intersectionnel ».

  • Le parcours tant intellectuel que politique d'Angela Davis est traversé par une seule et même question : qu'est-ce que la liberté ? De sa propre triple expérience en tant que femme, noire et communiste, Angela Davis n'a eu de cesse d'être confrontée aux différentes formes d'oppressions qui façonnent nos sociétés. Ce parcours l'a dès lors naturellement portée à réfléchir à ces questions, au sens d'une valeur qui est pourtant souvent associée au libéralisme.
    Nous avons donc décidé de rassembler dans un petit volume des textes encore inédits ou difficilement trouvables en français. Le premier concerne le premier cours qu'elle donnera à l'Université de Californie sur le thème de la libération dans les autobiographies d'esclaves.
    Frederick Douglass, esclave autodidacte sera l'objet principal de ce cours. Au travers de son autobiographie, Angela Davis interroge la découverte par Douglass de sa liberté, de ce qu'elle signifie et de la manière dont elle transforme sa vision du monde. L'éducation, l'apprentissage de la lecture, l'enseignement de la rhétorique ou la lutte furent pour lui des événements déterminants dans le processus de sa libération.
    Enfin, de par sa trajectoire particulière, Angela Davis, va également interroger la notion de liberté au regard de questions plus spécifiques comme le rôle de la prison dans nos sociétés, le racisme, les oppressions sexuelles ou, plus généralement, son rapport ambigu à l'idéologie néolibérale qui exalte la liberté tout en renforçant l'oppression d'une majorité. Angela Davis nous aide a constamment élargir notre conception de la liberté et par ce biais, a constamment étendre le domaine de la lutte sociale.

  • "Comment et pourquoi plus de deux millions d'américains sont aujourd'hui derrière les barreaux ? Comment les entreprises font-elles profit du système carcéral ? Quels sont les mécanismes qui conduisent à criminaliser les communautés de couleur et à désaffilier politiquement de larges franges d'électeurs dans les minorités ?

    « Dans cet essai brillant et parfaitement documenté, Angela Davis pulvérise les soubassements racistes et sexistes du système carcéral américain. Elle n'appelle pas seulement à réformer la prison, mais, radicalement, à ouvrir de nouveaux terrains pour la Justice. » Cynthia McKinney"

  • Les piérides mitraillent vos choux ? Vos tomates dépérissent malgré le soin que vous en prenez ? Vous ne savez pas à quoi sert une grelinette ? Jardinier débutant ou confirmé, cet ouvrage répond à tous vos problèmes en recensant plus de 1 000 conseils et astuces. Naturels et économiques, ils ont fait leurs preuves pour réussir et entretenir un potager.

    Légumes, fruits, aromates : les « trucs » sont présentés espèce par espèce, que ce soit pour la culture, l'entretien, la protection, la récolte et la conservation. Permaculture, compostage, engrais verts, bonnes associations... toutes les techniques du jardinage écologique sont aussi passées en revue, pour des récoltes plus saines et plus savoureuses, dans le respect de l'environnement.

    Véritable manuel d'autonomie au jardin, ce guide permet également de réaliser soi-même ce que l'on a pris l'habitude d'acheter « tout fait » (composteur, châssis pour semis, pots, bordures, nichoirs, etc.). Dorénavant, vous ferez sereinement face à toutes les situations !

  • Ce roman se passe en Nouvelle-Ecosse dans un pensionnat religieux.
    Félice, jeune orpheline débordant de sensibilité et d'imagination, nous emmène à travers ses fantasmes, ses angoisses, ses enthousiasmes, ses rires et ses pleurs : prendra-t-elle le voile ? La sainteté l'attend-elle ? Est-ce donc si difficile de devenir femme ? Le scandale éclate lorsqu'on met à la porte du collège une élève qui aurait raconté des histoires osées... La Mère supérieure et l'Abbé s'inquiètent de l'étrange conduite d'une vieille religieuse, Soeur Agatha...
    Et c'est alors que le couvent recueille en son infirmerie un homme blessé et muet autour de qui rapidement tourne l'érotisme naissant des jeunes filles. Félice nous tient sans cesse entre le rire et l'émotion par ses situations et ses personnages cocasses, innocemment campés mais subtilement sentis.

empty